“Si ton sein est bouché, c’est que ton âme est bouchée” (être une mère française en Allemagne)

© Dresden, je t'aime.

© Dresden, je t’aime.

Etre une mère française en Allemagne ce n’est pas compliqué. C’est juste « bizarre ». Un « bizarre » qui fait rire autant qu’il désespère.

Ce billet fait suite à la lecture d’un article sur les mères allemandes récemment publié dans le magazine Causette (extraits). Plus que du fait d’être mère au foyer, le papier parle de la dévotion de ces mères et de croyances très fortes sur des thèmes tels que l’allaitement ou le recours à la péridurale.

L’Abécédaire que je vous propose ici est tiré de ma propre expérience & des échanges que j’ai eu avec une autre mère française vivant à Dresde.

A
Allaitement : Souhaitez-vous vraiment avoir à faire semblant quand à l’heure de la tétée, prête à dégainer votre biberon au milieu d’autres jeunes mères, vous vous apercevez soudainement que vous êtes la seule à ne pas allaiter ?

B
Baby-massage : Élément incontournable de la panoplie du parfait bébé éveillé.
Bain de siège à base de fleur de foin : Pratique extrêmement dangereuse. Pour les seaux.

C
Chèvre : Odeur qui se dégagera de votre fils après lui avoir collé de la laine de chèvre aux fesses (avec le foin dedans c’est encore mieux).
Compresses imbibées de café fort : Sombre recommandation pour son périnée lors d’un cours de préparation à l’accouchement.
Congé parental d’une année : Luxe pour les françaises ; banalité pour les allemandes. « C’est pour la confiance en soi de l’enfant » qu’elles disent !
Couscous : Odeur qui se dégagera de votre fils après lui avoir administré un suppo au cumin.
Crèche : Oubliez ce projet machiavélique ! Malheureuse ! Vous ne pouviez pas vous en empêcher ! Il a fallu que vous visitiez les crèches avant même d’avoir enfanté !

D
Delfi-kurs : Quoi ? on ne vous a pas dit ? Éveiller son enfant c’est la baaaase. Et c’est encore mieux s’il est tout nu.

E
Endive : Dois-je vraiment vous raconter que la veille de mon accouchement j’ai rêvé que j’étais déclenchée avec une endive ?!

F
Farine
: Comment ça ? vous cherchez à épaissir le lait de votre enfant pour qu’il fasse ses nuits ? Mais quel horrible tortionnaire êtes-vous ? « C‘est normal qu’un bébé demande la nuit jusqu’à ses 3 ans 6 mois »
Fromage blanc : Celui que vous vous collerez sur les seins en cas d’inflammation. Je vous vois venir…on ne mange pas le fromage blanc qu’on a sur les seins !

H
Homéopathie : voire Médecine allemande.

K
Kindercafé (café pour enfant) : Enfer pour les mères qui n’aiment pas les enfants des autres.
Kinderheft : Carnet de santé triste.

L
Lait maternel : Aussi idéal pour faire la vaisselle, nettoyer les carreaux.

M
Médecine allemande : médecine Hippie

O
Ouiiiii : Ce que vous devrez crier pendant la délivrance parce que crier Noooon « c’est comme si vous disiez non au bébé et que vous refusiez son arrivée » poinpoinpoinpoinnnn

P
Péridurale : L’AVEZ-VOUS MÉRITÉE ? Car oui ici on semble la donner « au mérite ». Alors quand le médecin s’empressera de vous dire « Ici, on est pas en France, on ne donne pas la péridurale comme ça  » (Comme ça …? comme ça… ? ah parce qu’il faut un diplôme ?) ou que cette sage-femme vous dira béatement « Ce serait dommage (de vous donner la péridurale), vous travaillez si bien » (je vous parlais de diplôme ?), SOURIEZ ! ou fabriquez deux poupées vaudou !

Pekip : version praguoise de « J’élève mon enfant » de Monique Ranou Laurence Pernoud.

Père allemand : piège à filles (oui, il est largement connu et reconnu qu’un père qui s’occupe de son petit-bébé-trop-mignon dans l’espace public est un piège à filles)

S
Sachets de thé noir : ceux que vous collerez aussi aux fesses de votre bébé si ce dernier sent trop la chèvre pour soigner son érythème.
Salle d’attente du pédiatre : voire Kindercafé
Salle d’accouchement : chambre à coucher ultra moche dans laquelle vous souffrirez le martyr et entendrez votre voisine souffrir le martyr.

Pour finir je vous propose quelques passages truculents de l’article de Marion Rousset publié dans Causette :


« Quand j’ai expliqué que j’avais très mal à chaque tétée, elle (la sage-femme) m’a dit « Si ton sein est bouché, c’est que ton âme est bouchée »
« […] je pleurais, le bébé pleurait, mais j’étais la plus heureuse »
« Sans péridurale, on se souvient de son accouchement comme d’une explosion d’amour »
« Les femmes qui s’en passent (de la péridurale) sentent bien les mouvements du bébé. Chez elles, l’allaitement se passe mieux, l’instinct maternel est intensifié et le sens de la responsabilité plus profond. »

Je dédie ce billet

A Waltraud qui en plus d’être belle et d’avoir une merveilleuse garde-robe est la plus formidable des sage-femmes,

A Pauline, une « très bonne » mère française,

A Eliott, le plus fantastique des bébés.

C’est à vous ! Est-ce que cet abécédaire vous rappelle votre propre expérience ou celle de proches ? Si oui, en quoi ?

10 réflexions sur ““Si ton sein est bouché, c’est que ton âme est bouchée” (être une mère française en Allemagne)

  1. Moi, j’ai accouché en France il y a 50 ans: une fois selon la méthode américaine et une fois selon la méthode soviétique (à la clinique des métallurgistes). Bien sur, selon la méthode  » sans douleur ». Je pourrais vous raconter les femmes qui hurlaient à côté de moi, car nous étions deux à accoucher avec une sache-femme aux longues boucles en liberté et transpirant … Les femmes hurlantes ne croyaient pas à l’accouchement sans douleur et se bloquaient! La péridurale? Pourquoi pas sous anesthésie complète? Quand vous préparez votre corps, sauf problème, le corps délivre le bébé sans problème! C’est comme du sport! Il faut simplement ne pas bloquer la respiration ni bloquer les muscles … Quand on sait comment ça fonctionne, il y a interaction entre la mère et l’enfant! – J’ai accouché en 4 heures pour le premier enfant, en 2 heures pour le second. Les femmes qui se bloquaient en ont mis 12 heures et plus … Mais le fait de travailler sur deux femmes à accoucher en même temps, c’est pas hygiénique! J’espère qu’actuellement cela n’arrive plus!
    Bonne chance aux bébés franco-allemands et leurs mamans!

    • Bonjour et merci de m’avoir lue ! L’accouchement reste en effet une expérience unique pour chaque femme. Personnellement après des heures difficiles (je n’étais certainement pas préparée !) sans que la naissance progresse j’ai été soulagée d’avoir la péridurale ! Bonne continuation a vous !

  2. le coup du fromage blamc…je l’ai eu! et mon abcès est passé et j’ai pu continuer à allaiter. Ma maman a qui était arrivé la même chose en France avait dû arrêter d’allaiter : elle a été bluffée!

    • Oui, il parait que cela fait son effet ! Moi je n’en ai utilisé qu’une fois à la maternité. J’avais demandé de la glace et je me suis retrouvée avec un lange plein de fromage blanc ! J’ai du faire une drole de tete malgré moi !

  3. Médecine allemande = médecine hippie ahahah c’est tellement vrai ! Parfois si ton bébé a de la fièvre c’est limite on t’envoie cueillir des baies dans le Sächsische Schweiz pour lui faire une infusion . Moi ça me désespère plus qu’autre chose parfois mais j’essaye de m’adapter tant bien que mal .

  4. Je viens de lire votre post et dès le début j´ai dû sourire car je me suis souvenue de mon propre expérience.
    Après que j´ai accouché, une amie de mon mari, allemande, m´a rendu visite et a tenu à me tenir un discours sur l´importance de l´allaitement, même si elle savait que je ne pouvais pas le faire car je n´avais pas de lait. À la fin je me suis sentie coupable parce que je ne pouvais pas allaiter mon fils. Heureusement que j´ai vite dépassé le moment et je me suis décidée à faire les choses pas à la manière allemande, mais à ma propre manière.

    • Bonjour Andra,
      Merci beaucoup de m’avoir lue. J’ai l’impression qu’il est effectivement plus difficile d’imposer sa décision de ne pas allaiter en Allemagne qu’en France. Une amie française qui vit à Dresde m’a raconté dernièrement que lorsqu’elle a dit au pédiatre qu’elle souhaitait arrêter d’allaiter après trois mois il lui a demandé si elle avait une « bonne » raison. Etrange non ? Car c’est avant tout un choix personnel ! De même à la maternité on ne m’a pas demandé si je souhaitais allaiter mais on m’a dit « vous savez nous aimons que les mamans allaitent leur bébé ». Rien qu’en entendant cela on se sentirait coupable de ne pas le faire ! Bonne continuation à vous !

    • Bonsoir Fred, merci de m’avoir lue. Je trouve également que ces sage-femmes font un travail admirable. Quand au congé parental je crois que je suis trop formatée à la française et heureuse que mon garçon aille enfin à la Kita….à 8 mois ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s