Die Johanna

Dresden, je t'aime.

Dresden, je t’aime.

Et si le vrai luxe était de parcourir l’Elbe à vélo, de s’arrêter au Fährgarten (un Biergarten estival) et de siroter un verre de Himbeerbrause* en plein soleil, au rythme des inlassables va et vient de Johanna** ?

* diabolo local

** bac qui relie quotidiennement les deux rives de l’Elbe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s